Protégez-vous

Le monde est attaqué ! Des criminels multimilliardaires mettent en place un Nouvel Ordre Mondial qui imposera une tyrannie mondiale. Inscrivez-vous et apprenez à vous défendre.


✔︎ FAITS VÉRIFIÉS : VOIR TOUTES LES RÉFÉRENCES EN FIN DU DOCUMENT

L’humanité se réveille de ce qui pourrait être son pire cauchemar : une maladie incurable frappe le monde entier et menace de tuer nombre d’entre nous. La peur et la terreur règnent en maîtres et il semblait y avoir peu d’espoir. Mais au cœur de ces ténèbres, une vive lumière perça soudain :

"On sait guérir la COVID-19 ! Il y a de l’espoir. Personne n’a besoin de mourir, d’être hospitalisé ou placé sous respirateur ; c’est la fin de la pandémie !"

Ce cri d'espoir a été lancé par le plus grand spécialiste mondial des maladies infectieuses : le professeur français Didier Raoult. Il fait partir des meilleurs scientifiques aujourd'hui, dirige des centaines d'autres scientifiques qui publient chaque année plus d'articles évalués par des pairs que tout autre groupe scientifique.  C'est la raison pour laquelle on le surnomme parfois la "Rockstar de la science". Car ses compétences lui ont valu d’être en contact direct avec les plus hauts responsables gouvernementaux du monde entier et son nom continue de susciter l'admiration de la communauté scientifique mondiale. Et ce héros de la science a déclaré au monde entier :

professeur didier raoult
"J'ai traité plus de 4 000 patients atteints de covid et ils ont pratiquement tous guéri."

Le principal élément de son traitement était l'hydroxychloroquine, un médicament mondialement connu, l'un des plus couramment utilisés et des plus sûrs au monde, associé à l'azithromycine, un antibiotique. (1)

Son message a résonné comme un puissant appel à la délivrance : "C’est la fin de la pandémie !"

dr vladimir zelenko

Il a été suivi par des médecins comme le Dr. Vladimir Zelenko de New York (2) qui réussit à traiter plus de 1,000 patients COVID-19, et par le Dr. Stella Immanuel du Texas qui a observé 350 rémissions de patients (78). Il n’y a pas eu de décès ; personne n’a du être placé sous respirateur ou hospitalisé. Au fil du temps, le nombre de patients guéris est passé respectivement à 6 000 (pour le Dr Zelenko) et 20 000 (pour le Dr Emmanuel). (78B)

Le Dr. Zelenko a réussi à guérir le Président des États-Unis D. Trump, le Président du Brésil Bolsenaro, le ministre de la Santé d’Israël, et d’autres dirigeants politiques du monde entier.

Il a mis au point le Zelenko Protocol, mondialement célèbre et utilisé maintenant par des milliers de médecins à travers le monde, sauvant des millions de vie. En avril 2020, le Dr. Zelenko a été contacté par le Président Hernandez du Honduras et son ministre de la Santé Leonardo Sanchez, lesquels ont ensuite déployé le protocole Hydroxychloroquine (HQC)  + Azithromycine (AZ) au sein de leur pays, ce qui a permis de pratiquement mettre un terme à l’épisode COVID du pays.

En effet, l’espoir a percé dans cette nuit sombre de l’humanité. Il existait un traitement qui donnait d’extraordinaires résultats. 

Le puissant effet antiviral de la chloroquine sur le SARS-CoV avait déjà été prouvé par une large étude scientifique menée par le NIH (dirigé par le Dr. Anthony Fauci) en 2005. La conclusion de cette étude était :

'La Chloroquine a de puissants effets antiviraux sur l’infection par SARS-Cov de cellules de primates. Elle est efficace pour prévenir la propagation du SARS-CoV dans la culture cellulaire.' (79)
fauci chloroquine

Des centaines d’études scientifiques ont confirmé le pouvoir de l’HCQ à vaincre le coronavirus, particulièrement lorsqu’il est combiné au zinc et l’azithromycine. (3)

Comme l’a déclaré la ‘star de la Science’, le professeur Raoult, à ce moment précis, cela aurait dû sonner le glas de la pandémie ! personne n’aurait plus à mourir puisqu’un remède avait été trouvé qui mettait un terme à ce cauchemar. Alors pourquoi le monde a-t-il été ainsi maintenu dans cet étouffant et mortel étau de la peur, même de la terreur, durant encore deux années ? Pourquoi des millions de personnes sont-elles mortes pendant cette période après que quelques-uns des meilleurs scientifiques mondiaux aient pourtant révélé une solution qui sauve des vies ?

Parce que quelque chose s’est produit que tout esprit sain ne peut imaginer … L’Organisation Mondiale de la Santé, Le Lancet et d’autres organismes se sont tout à coup alliés afin de clamer au monde que l’HCQ était un médicament très dangereux qui ne devrait pas être utilisé pour traiter le COVID-19 !

Partout dans le monde, des milliers d'experts médicaux ont été stupéfaits car l’HCQ est l’un des médicaments les plus sûrs dans l’histoire de la médecine. Il a été prescrit depuis 65 ans et utilisé avec succès des milliards de fois.

Le Lancet a publié un article 'prouvant' la nocivité de l’HCQ dans le traitement de la COVID-19. La conséquence a été le bannissement de ce médicament dans de nombreux pays du monde, entrainant des millions de morts parce qu’il « n’y avait pas de traitement ».

Toutefois, peu après la publication de cette étude, plusieurs scientifiques ont révélé l’honteuse escroquerie. Et le Lancet a été contraint de retirer son article frauduleux. (83)

Selon une autre tentative de l’Organisation Mondiale de la Santé qui a « testé l’HCQ sur 3 500 patients dans 400 hôpitaux du monde » : « un tiers des patients sont morts », horrifiant le public et achevant ainsi dans les esprits le sort de l’hydroxychloroquine qui ne fut que d’avantage bannie dans le monde.

Un expert médical intelligent, le Dr. Meryl Nass, pensa par elle-même :

« Comme c’est étrange... entre les mains d’authentiques praticiens médicaux, l’HCQ soigne des dizaines de milliers de patients, avec pratiquement aucun décès, mais entre les mains de l’OMS, elle tue un millier de personnes... »

Elle s’est donc penchée avec soin sur cette étude et a découvert quelque chose de monstrueux : l’OMS avait donné aux patients des doses létales d’HCQ. Le Dr. Nass a révélé : (4)

Dans son étude, l’OMS a utilisé des doses excessives, dangereuses d’HCQ ; ces essais ne visent pas à tester les bienfaits de l’HCQ sur le COVID-19 mais à évaluer si les patients survivent à des doses toxiques et non-thérapeutiques.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
dr meryl nass

"L’OMS et d’autres organismes ont intentionnellement administré des doses excessives d’HCQ dans le but d’augmenter le nombre de décès. En faisant cela, ils ont dérobé à des milliards de gens un remède peu onéreux et sûr."

Dr. Meryl Nass

Un groupe constitué d’éminents médecins aux Etats-Unis, appelé 'America's Frontline Doctors' ont donné une conférence de presse nationale au cours de laquelle ils ont ouvertement déclaré :

"Les médias vous ont menti au sujet de la COVID-19. Nous nous présentons à vous afin de vous informer qu’il y a un remède. Personne ne doit mourir. Personne ne doit se rendre à l’hôpital. La majorité des patients traités avec l’association d’HCQ+AZ+zinc se rétablissent rapidement !"

La vidéo de leur conférence de presse a été visionnée plus de 20 millions de fois en un jour... puis a été retirée par Facebook et YouTube. Tout leur site internet a été retiré d’internet !

Americas Frontline Doctors a été massivement censuré parce qu’ils ont informé le monde de l’existence d’un remède contre la covid. (5B)

Aux Pays-Bas, Le médecin de famille Dr. Rob Elens a traité ses propres patients mourants avec l’association HCQ+Zinc. Ils ont guéri en l’espace de quelques jours. (6) Son gouvernement lui a ordonné de cesser de guérir ses patients avec l’HCQ au risque de se voir retirer son droit d’exercer. Le Dr. Elens a dû abandonner ses patients à la mort. Ce médecin a réalisé diverses vidéos dans lesquelles il a informé les gens sur ce qui se passait... mais ses vidéos ont été immédiatement retirées. Dans l’une d’elle, il parle de plusieurs traitements efficaces contre la COVID-19. En moins d’une journée, YouTube l’a retirée. Il n’était pas autorisé à informer le public sur les traitements contre la Covid.

 
 

"Le gouvernement dit qu’il n’existe pas de traitement contre la COVID-19. C’est un mensonge. Une illusion. Ils ne souhaitent pas guérir la COVID-19 parce qu’ils veulent que chacun reçoive les vaccins."

DR. ROB ELENS

La mise sous silence de ce médecin, en outre, intervint trop tard. Des centaines de milliers de gens avaient vu ses messages et un ouragan d’alertes rouges déferla dans leurs esprits. Aux Pays-Bas, plus de 3,500 professionnels de santé et plus de 45,000 citoyens ont envoyé une lettre en soutien au médecin au gouvernement, exprimant leur préoccupation majeure vis-à-vis de la suppression de traitements efficaces contre la COVID-19. (7) 

 
 
 

"la diffamation, le blâme et la censure des médecins ayant recours à des traitements efficaces est extrêmement préoccupant."

Dr. Dick Bijl

Andreas Kalcker biophysicien internationalement estimé, a traité des agents de police, des militaires et des hommes politiques en Bolivie avec le dioxyde de chlore, une substance qu’il avait étudiée depuis 13 années. Et puisqu’il a eu obtenu un taux de rétablissement de 100%, son traitement a été dispensé auprès de la population Bolivienne. Résultat : le taux de mortalité journalier est passé de 100 à 0 ! Son traitement a été repris et utilisé avec succès par 5,000 médecins dans 20 pays. À nouveau, une solution puissante à la pandémie était trouvée. Et pourtant, ce scientifique a été banni de Facebook, Twitter et même PayPal ; son livre a été retiré de la plateforme Amazon et son compte professionnel sur ResearchGate a été effacé !

 
 
 

Le taux de mortalité journalier en Bolivie est passé de 100 à pratiquement 0, grâce au traitement d’Andreas Kalcker et immédiatement on le censure sur toutes les plateformes.

Le Dr. David Brownstein du Michigan a traité avec succès également 120 patients covid (entre temps plusieurs centaines) par injection intraveineuse de vitamine C et nébulisation de peroxyde d’hydrogène, en combinaison avec une administration orale de vitamines A and D. (7B)

Nous avons traité plus de cent patients et tous ont été mieux. Personne n’a été hospitalisé ou placé sous respirateur. Nous avons obtenu un taux de succès de 100% avec ce protocole. Nous avons entre autres traité des patients très âgés et très malades et avons pensé qu’ils mourraient. Mais avec ces thérapies, ces patients vont mieux.
 
 
 
 
 
 

Le Dr. Brownstein a ainsi soigné 120 patients covid. Il a été réprimandé par la FTC et l’intégralité de son blog médical log a été retiré.

Le Dr. Richard Bartlett a été désigné par le Gouverneur du Texas afin de l’aider à de mettre en œuvre des soins de qualité dans tout l’état du Texas. Il a œuvré à cela durant quatre années consécutives et est considéré comme l’un des meilleurs médecins au Texas. Au début de la pandémie, le Dr. Bartlett a traité plus de 500 patients COVID-19 avec un taux de succès de 100% en utilisant le très connu traitement contre l’asthme, le Budésonide. Il a également été utilisé à Taiwan, au Japon et en Islande, où seule une poignée de personnes sont décédées de la COVID-19, pour une population totale de dizaines de millions de personnes ! Le Dr. Bartlett a déclaré qu’il avait trouvé la solution miracle contre la covid. 

Dans une interview accordée à ‘America, Can We Talk’ (7E), le Dr. Bartlett a partagé l’histoire d’une dame qui souffrait de deux cancers et dont le corps était affaibli par les chimiothérapies et qui de plus a contracté le COVID. Elle était en train de mourir... quand il l’a traité au Budésonide et quelques jours plus tard, elle reprenait le travail 8 heures par jour. 

Toute personne saine d’esprit s’attend à ce que les gouvernements du monde applaudissent ce succès et rendent le Budésonide accessible à leur peuple. Il s’est produit exactement l’inverse : tandis que le Budésonide avait préalablement toujours été facile à obtenir, dans certains pays il a tout à coup disparu des pharmacies de sorte qu’il est devenu difficile de s’en procurer. Un patient asthmatique m’a écrit personnellement :

"Au cours de ces 20 dernières années, j’ai toujours utilisé le Budésonide et puis, lorsque la pandémie a démarré, soudainement, il n’était plus disponible."

Et durant la même période, on trouvait sur internet des tas d’articles ridiculisant le Dr. Bartlett, visant à discréditer son traitement efficace.

 
 
 
dr-Richard-Bartlett

Le Dr. Bartlett utilise un médicament qui a sauvé des millions de vie à Taiwan, au Japon et en Islande. Malgré ce, il est invalidé par les autorités. 

Dr. Pierre Kory

Le Dr. Pierre Kory a soigné plus de patients covid que quiconque et a sillonné maintes fois les États-Unis. Il est le président du collectif Front Line COVID-19 Critical Care Alliance (Alliance Soins intensifs de première ligne COVID-19), ancien Professeur en Chef associé au service des soins intensifs et Directeur Médical d’un Institut de l’Université du Wisconsin dédié aux traumas et au maintien des fonctions vitales. Une véritable autorité médicale, nationale et internationale.

Le Dr. Kory dirige une équipe d’experts médicaux qui ont publié plus de 2,000 études évaluées par des pairs. Cette équipe a conduit neuf mois de recherche afin d’identifier le traitement le plus efficace contre la COVID-19. Ils ont découvert que l’ivermectine était une solution merveilleuse. Elle a été appelée 'le remède miracle’.    

L'ivermectine est un médicament antiparasitaire bien connu, approuvé par la FDA, qui est utilisé avec succès depuis plus de quarante ans pour traiter les maladies parasitaires. C'est l'un des médicaments les plus sûrs et il figure sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS ; il a été administré 3,7 milliards de fois dans le monde et a reçu le prix Nobel pour son impact global et historique dans l'éradication des infections parasitaires endémiques dans de nombreuses régions du monde. (80)

Au cours d’une audition au Sénat, le Dr. Kory a témoigné (voir la vidéo ci-dessous) :

‘L'ivermectine anéantit la transmission de ce virus. Si vous le prenez, vous ne tomberez pas malade. Son activité antivirale est immense et puissante. Nous disposons aujourd'hui de quatre grands essais randomisés et contrôlés portant sur plus de 1 500 patients, chacun d'entre eux montrant qu'en tant qu'agent prophylactique, il est immensément efficace. Vous ne tomberez pas malade, et si vous le prenez, vous serez protégé contre la maladie’. (81)

78 études réalisées par 736 scientifiques et 85 767 patients dans 27 pays ont montré une amélioration avec une baisse significative de la mortalité, du recours à la ventilation, aux soins intensifs, à l'hospitalisation, et une amélioration du rétablissement, des cas et de la clairance virale. (82)

Malgré les preuves scientifiques accablantes en faveur de l'ivermectine, les autorités continuent de la déconseiller, et les pharmacies américaines ont reçu l'ordre de ne pas honorer les ordonnances des médecins pour l'ivermectine.

Dr. Peter McCullough

Le Professeur Peter A. McCullough, MD, MPH est le médecin le plus publié au monde sur le thème des maladies cardiovasculaires et rénales avec plus de 1,000 publications et plus de 600 citations dans la National Library of Medicine. Le Dr. McCullough était aussi Vice-Chef du Service de Médicine Interne du Centre Médical de l’Université Baylor, à Dallas, TX, et il est le fondateur et actuel Président de la Société Américaine Cardio-Rénale.

Le Professeur McCullough a contribué à fournir un traitement précoce à des millions de patients Covid aux Etats-Unis. Et pourtant il a fait face à une opposition énorme de toutes parts.

Dans un talk-show de la plus grande chaîne de télévision chrétienne du monde, DayStar, le professeur McCullough a déclaré: (84)

“J’ai remarqué tout au long de l’année la suppression de tout traitement contre la COVID-19, quasiment à dessein, afin de répandre autant de peur, de souffrance, d’hospitalisations rt de mort que possible, Maintenir le monde entier dans la peur et les préparer à la vaccination.”

Le Dr. Reiner Fuellmich est un avocat de renommée internationale, comptant 26 années d’expérience réussie dans la poursuite de grandes entreprises criminelles telles que la Deutsche Bank, Shell, Volkswagen, etc. Le Dr. Fuellmich a interviewé plus de 150 experts issus de tous les domaines scientifiques et rassemblé ce faisant des preuves indéniables que cette pandémie est une opération criminelle à l’échelle internationale.

Le Dr. Fuellmich prépare actuellement le premier large tribunal international afin de commencer à poursuivre ceux qui sont responsables de ces crimes contre l’humanité.

Le Professeur Dr. McCullough a été invité par l’avocat Reiner Fuellmich afin de partager son point de vue sur ce que signifiait cette suppression de tous les traitements précoces contre la COVID-19. Voici quelques-unes de ces déclarations : (86)

"Tandis que je prescrivais le traitement précoce, j’ai commencé à rencontrer une résistance à tous les niveaux concernant le traitement des patients. Nous avons fait de notre mieux, sans financement et sans le soutien du gouvernement, et nous avons apporté la preuve que cela a abouti à une réduction d’environ 85% des hospitalisations et des décès."
"Ce que nous avons découvert est l’étroit lien entre la suppression des traitements précoces et les développements d’un vaccin. Et l'ensemble du programme de la première phase du bioterrorisme qui a été mis en œuvre visait en fait maintenir la population dans la peur et l'isolement, et à la préparer à accepter le vaccin - ce qui semble être la seconde phase d'une opération de bioterrorisme."

Écoutez le témoignage accablant de cette sommité scientifique mondiale :

Comment l’HCQ a été démontée


Dans un talk-show avec Joe Rogan, qui bénéficie d’une des plus importantes audiences au monde, le professeur Dr. McCullough a révélé les faits suivants concernant la façon dont on a privé le public de l’hydroxychloroquine : (85)

✔︎ Juste avant la pandémie, le gouvernement U.S. avait retiré et stocké de grandes quantités d’HCQ puis a refusé de la distribuer au public.

✔︎ En France, l’HCQ a toujours été en vente libre. Dès lors qu’elle a montré son efficacité dans le traitement contre la COVID-19, elle est devenue disponible uniquement sur ordonnance et difficile à obtenir.

✔︎ En Australie, les médecins prescrivant l’HCQ contre le covid étaient menacés d’arrestation.

✔︎ Aux Pays-Bas (et d’autres pays), les médecins pouvaient perdre leur droit de pratique s’ils utilisaient des remèdes pouvant pourtant sauver des vies en traitant le covid.

✔︎ Les entrepôts du second plus grand producteur d’HCQ au Monde ont mystérieusement pris feu.

✔︎ En Afrique, les pharmacies étaient prises d’assaut et toute l’HCQ a été brûlée.

 
 
 

Ainsi, la plus grande autorité médicale au monde dans son domaine d'expertise a remarqué que les traitements contre la COVID-19 ont été supprimés afin de créer autant de peur, de souffrance, d'hospitalisations et de morts que possible, afin de préparer les gens à accepter les vaccins.

Tous ces exemples ne sont que la partie émergée de l’iceberg comprenant d’innombrables événements semblables, où tout a été fait pour cacher à l’humanité les traitements existants. Dans tous les pays du monde, des médecins ont été licenciés, certains ont été arretés, d’autres ont été internés en psychiatrie, un médecin a été battu à mort par la police, et un jeune professeur qui travaillait sur une solution puissante a été retrouvé mort à son domicile. En vous abonnant à nos mails, nous recevrez d’autres informations et révélations.
 
Il est clair comme de l’eau de roche que – comme l’a déclaré le Dr. Meryl Nass – un effort coordonné à l’échelle internationale a eu lieu pour empêcher l’humanité d’avoir accès à des traitements contre la covid.

Les médias d’informations et les réseaux sociaux ont été massivement mobilisés et quiconque mentionnait les remèdes contre la covid était accusé à tort de répandre de la ‘désinformation’. De prétendus ‘vérificateurs de faits’ – des individus anonymes sans aucune formation scientifique ni médicale – étaient déployés pour ‘débunker’ des médecins ou d’autres scientifiques médicaux. Rien de tel ne s’était jamais produit dans notre monde, et cela est très inquiétant.

Mais tant d’autres choses se produisent encore. Si nous souhaitons réllement savoir ce qu’il se passe, nous devons nous plonger un peu plus profondément en portant notre regard sur d’autres faits. Poursuivons notre enquête…

Les vaccins comme seule réponse


Il est clair qu'un effort coordonné et à tous les niveaux est produit pour empêcher la population mondiale d'apprendre l'existence de traitements efficaces contre la COVID-19. La question que nous nous posons est donc de savoir « POURQUOI ? » Et la réponse qui a retenti, forte et d’une seule voix dans tous les médias : l’humanité doit être vaccinée contre la COVID-19. De nombreux gouvernements obligent chaque citoyen à accepter cette injection pourtant développée à la hâte et sans que leur sécurité ne soit testée de façon appropriée.

L’appel en ce sens émane principalement de la voix du plus grand promoteur de vaccins au monde, Bill Gates, devenu milliardaire grâce à son entreprise Microsoft, mais dont la fortune a atteint plus de cent milliards de dollars via ses activités dans le domaine des vaccins. Il a déclaré :

« Investir dans l’industrie des vaccins est le meilleur investissement financier que j’ai jamais réalisé ». (29)

Et juste avant l’apparition de la pandémie, Gates a tweeté :

« Je suis particulièrement exalté à l'idée de ce que l'année à venir pourrait signifier pour l'un des meilleurs achats en matière de santé mondiale : les vaccins ».

Un nouveau palier atteint en matière de contrôle mondial


Bill Gates veut s’assurer désormais que la population entière va acheter ses vaccins, en prônant un système de contrôle qui fera chanter l'humanité pour qu'elle se fasse vacciner.

Selon ce marchand de vaccins, seules les personnes ayant été vaccinées contre la COVID-19 devraient être autorisées à voyager, se rendre à l’école ou bureau et participer aux réunions ». (32)

Des identifiants numériques pour les vaccins sont déjà en cours de développement (34)  selon une technologie qui permet de tracer un individu n’importe où. Cette technologie porte le nom étrange de WO2020-060606 (33). De plus, Gates veut implémenter un réseau de surveillance globale, qui tracerait toute personne qui aurait été en contact avec le COVID-19 (34B).

 
 
 
 
 
 
 
 


Le Covid-19 utilisé pour introduire un nouveau niveau de contrôle authoritaire.


Les vaccins Covid-19 imposés sont très dangereux pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ils ont été développés sans tests de sécurité. Normalement 5 à 10 années sont requises afin de mettre au point un vaccin efficace, et là ils le sortent précipitamment en seulement quelques mois ! Dans le documentaire, ''Battle for Humanity' (la bataille pour l’humanité)', Bill Gates explique que les how effets secondaires n’apparaissent qu’au bout de deux ans. Il ajoute qu’ils ne veulent pas autant attendre et qu’ils outrepassent en conséquence les procédures habituelles de sécurité.

Ce qui signifie qu’ils injectent en réalité un vaccin très dangereux, non-sûr, à toute l’humanité ! 

Dans le même documentaire, on peut aussi entendre comment Gates a dissuadé le Président Trump d’étudier les effets délétères des vaccins.  Parmi les effets secondaires connus des vaccins : des cancers, des paralysies, des maladies auto-immunes, de l’autisme, des lésions cérébrales et des cas de décès.

 
 
 
 
 
 
 
 


Le principal vendeur de vaccins au monde dit au président Trump de NE PAS enquêter sur les effets délétères des vaccins... et pendant ce temps, il se précipite sur un vaccin non testé pour toute l'humanité et veut mettre en place des systèmes de contrôle pour s'assurer que le monde entier recevra ces vaccins non testés, dangereux, aux effets secondaires qui ne se manifestent qu'au bout de deux ans.


La course au vaccin contre la Covid-19 déconcer†e des scientifiques du monde entier, car ils savent tous que le SARS-CoV-2 est un virus ARN, et que les virus ARN sont connus pour leurs mutations rapides et nombreuses. Chaque vaccin a toujours plusieurs générations de retard, en conséquence de quoi, par définition, il est dépassé. Le Dr. Mark Schleiss, un spécialiste des maladies infectieuses infantiles et chercheur à l’Institut de virologie moléculaire à l’Université du Minnesota, déclare : (70)

« Dans le champ des virus ARN, la norme est le changement. Nous nous attendons à ce que les virus ARN changent fréquemment. C’est simplement leur nature. »

Ce graphique montre des dizaines de mutations du SARS-CoV-2 et d’avantage de variations apparaissent à l’heure où je vous parle. (71)

la Pandémie : un entraînement?


Les promoteurs de vaccins à l’instar de Bill Gates prévoient de gagner des milliards de dollars grâce à cette pandémie, ce qui en fait la plus grande entreprise commerciale de toute l'histoire. Se pourrait-il que ce projet éminemment lucratif n'ait pas été une "surprise" pour eux ? Auraient-ils même participé à ... sa création ?  Avant de tirer des conclusions, examinons ce qui a précédé la pandémie …

Quelques mois avant l'épidémie, Bill Gates a organisé un événement à New York. De quoi s'agissait -il ? Eh bien il s'agissait d'un "exercice de pandémie de coronavirus". Oui, vous avez bien lu : 

Bill Gates a organisé un exercice de pandémie de coronavirus !

Cet exercice de simulation d’une pandémie a été baptisé « Event201 » et s'est déroulé en octobre 2019 - littéralement juste avant l'épidémie.

 
 
 
 
 
 
 
 


L'objectif d'Event201 était de préparer le monde à une pandémie de coronavirus... qui s'est produite juste après l'événement.


En Septembre 2019 également, le Conseil mondial de suivi de cette préparation à l’évènement a publié un rapport intitulé "Un monde en danger ".

Il souligne la nécessité de se préparer à ... une épidémie de coronavirus ! 

Sur la couverture du rapport figure l'image d'un coronavirus et de personnes portant des masques.

Dans le rapport, on peut lire le paragraphe suivant :

« Les Nations Unies (inclue l’OMS) organisent a minima deux exercices de préparation et de simulation à l'échelle du système mondial, dont l’un afin de couvrir la dissémination délibérée d'un agent pathogène respiratoire mortel. »

Comprenez-vous ?

En 2018, l’Institut de « modélisation des maladies » a réalisé une courte vidéo dans laquelle ils montrent un virus grippal provenant de Chine et se propageant à travers le monde entier, tuant des millions d’individus. Ils l’ont nommée « Simulation d’une pandémie mondiale de grippe ». (64)

Au cours de cette même année, Bill Gates a annoncé publiquement l’arrivée d’une maladie (!) qui pourrait décimer 30 millions de personnes. Il a précisé alors qu’il s’agissait probablement d’un virus de type grippal. Melinda Gates a ajouté qu’un virus naturel ou conçu était la plus grande menace pour l’humanité. (65)

Comment savaient-ils donc cela avec autant de certitude ?

Lors d’un autre événement de préparation à l’Université de Georgetown en 2017, Anthony Fauci annonçait que au cours du premier mandat du Président Trump, une pandémie allait frapper le monde. Voici ses mots :

« Il va y avoir une épidémie surprise ! » (66)

Mais comment Fauci le savait-il ? 

Des films ont même été réalisés pour préparer le monde à cette éventualité. Le film "Dead Plague" présente une pandémie mondiale due à un coronavirus et mentionne même l'hydroxychloroquine comme le seul médicament capable de vaincre cette maladie. Un autre film intitulé "Contagion" montre comment un coronavirus s'est propagé à l'échelle mondiale, avec pour conséquence une distanciation sociale, le port de masques, la fermeture des établissements, le lavage des mains, etc. (74)

Tout ce à quoi nous assistions avait été prédit en détails dans ces films.

Des experts désignent cela comme de la programmation prédictive, qui consiste en une préparation de l’esprit des gens à ce qui est sur le point de se produire...

Les journalistes ont prédit la pandémie


En 2014, un journaliste d’investigation Harry Vox a littéralement prédit une pandémie mondiale planifiée, expliquant pourquoi la classe dirigeante avait intérêt à faire pareille chose :

« Ils ne reculeront devant rien pour parachever leur boîte à outils de contrôle. Les quarantaines et les couvre-feux sont l'un des moyens qui manquent à leur panoplie. Le plan consiste à infecter des centaines de milliers de personnes et à créer la prochaine phase de contrôle. » (67)

Un autre journaliste d’investigation, Anthony Patch, a dit exactement la même chose au cours de la même année, et plus encore :

« Ils vont créer une pandémie avec un coronavirus fabriqué par l'homme. Après quoi les gens exigeront un vaccin pour les protéger contre ce virus. Et ce vaccin contiendra du matériel qui modifiera l'ADN des humains. » (68)
 
 

« Le plan consiste à infecter des centaines de milliers de personnes et à créer la prochaine phase de contrôle. »

Harry Vox,
JOURNALISTE D’INVESTIGATION RENOMMÉ

Un rappeur peu connu répondant au nom obscur de Dr. Creep a écrit une chanson en 2013 titrée PANDEMIC. La chanson raconte une pandémie mondiale de coronavirus, dans laquelle il décrit avec précisions ce qui s’est en fait produit. Sept ans plus tard, en 2020, sa chanson devint tout à coup mondialement célèbre puisqu’une partie du texte dit :

« 2020 combiné au Corona Virus, les corps s’empilent ».

Commet se peut-il qu’un rappeur en 2013 prédise une pandémie de coronavirus qui surviendrait en 2020 ? Le musicien raconte :

« C’est parce que j’ai fait des recherches remontant jusqu’à 2012 et lu les prétendues « théories de complot ». Vous savez, ces investigations auxquelles les médias ne veulent pas que nous ayons accès ... Selon ces théories, des pandémies devraient se produire au cours de la décennie 2020 - 2030. C’est pourquoi j’ai écrit cette chanson « Pandemic », à ce sujet. J’ai fait usage de ma musique durant plus de 10 ans maintenant afin de prévenir les gens et les aider à voir ce qui se trame dans notre monde. »
 
 
 
 
 
 
 
 


En 2013, un musicien qui a étudié les théories de complot a écrit un titre ‘PANDEMIC’ dans lequel il prédit littéralement qu’en 2020, un coronavirus tuera de nombreuses victimes et engendrera un effondrement économique mondial.


Dépeupler la terre au moyen d’épidémies planifiées


Le Dr. John Coleman est un agent du renseignement de la CIA. Cet officier a écrit un livre intitulé « le comité des 300 » dans lequel il explique comment les sociétés secrètes manipulent les gouvernements, les soins de santé, toutes les industries, les médias, etc. Ce livre peut être consulté sur le site web de la CIA. (75) L’un des buts poursuivis est de réduire la population de la terre. Voici ce que le Dr. Coleman dit au sujet de leur stratégie :

 
 

« Au moins 4 milliards de « bouches inutiles » devraient être éliminée d’ici 2050, au moyen de guerres contenues, d’épidémies planifiées de maladies fulgurantes et mortelles, et de famine. »

Dr. John Coleman,
OFFICIER DE RENSEIGNEMENT DE LA CIA

En 1980, on a érigé un monument de granit en Georgie, USA, intitulé « Guidestones » (en français pierres directrices). (76) Un ensemble de 10 directives y est inscrit en huit langues modernes ainsi qu un message plus court au sommet de la structure en quatre langues anciennes. La première instruction dit :

1. Maintenir l’humanité en dessous de 500,000,000 en équilibre perpétuel avec la nature.

Ceci constitue une preuve irréfutable que des entités puissantes mais cachées visent l’élimination de la majeure partie de la population mondiale. Cet officier de la CIA qui a consacré sa vie à l’étude de ces groupes révèle que l’une de leurs méthodes consiste dans le maintien de l’humanité exige le recours aux pandémies.

Au cours d’une conférence « TED », Bill Gates se fait l’écho de cet objectif, lorsqu’il déclare littéralement que les vaccins peuvent être utilisés pour réduire la population de 10 à 15% ! (39)

 
 

« Nous sommes actuellement 6,7 milliards d’individus sur terre et bientôt nous atteindrons 9 milliards. Toutefois, nous pouvons réduire ce nombre de 10 à 15 pourcents si nous faisons du bon travail avec la vaccination, les soins de santé et le contrôle des naissances ».

bill gates, VENDEUR DE VACCINS

En dehors de la réduction de l’effectif humain, il y a d’autres buts poursuivis à créer des pandémies. Selon le journaliste d’investigation cité précédemment Harry Vox, les pandémies servent aussi à déployer des niveaux plus élevés de contrôle autoritaire sur notre société. Ce chercheur renommé se réfère à un célèbre document de la Fondation Rockefeller, dans lequel tout ce qui se passe aujourd'hui est littéralement prédit dans les moindres détails : la pandémie mondiale, les blocages, l'effondrement de l'économie et l'imposition d'un contrôle autoritaire.

Tout y est décrit, avec une précision terrifiante ... dix ans avant que cela ne se produise !

Le document s’intitule "Scénario pour l'avenir de la technologie et du développement international". (77) Tout est dit : un scénario pour l'avenir. Il comporte un chapitre intitulé "LockStep" dans lequel une pandémie mondiale est décrite, comme si elle s'était produite dans le passé mais qui est clairement conçue comme une répétition pour l'avenir. Citons quelques extraits :

« La pandémie a également eu un effet mortel sur les économies : la mobilité internationale des personnes et des biens s'est arrêtée net, affligeant des secteurs comme le tourisme et brisant les chaînes d'approvisionnement mondiales ». 
« Même au niveau local, des magasins et des immeubles de bureaux normalement animés sont restés vides pendant des mois, sans employés ni clients ».
 
 
 
 
 
 
 
 


C'est en fait ce que nous avons vu partout dans le monde et nous pouvons voir ici comment cela a été prophétisé dans ce "Scénario pour l'avenir" de la Fondation Rockefeller en 2010.


Ce « Scenario pour l’Avenir » se poursuit avec la comparaison de deux réponses différentes apportées à la pandémie présagée : les États-Unis ont « seulement fortement déconseillé » aux gens de prendre l'avion, tandis que la Chine a imposé une quarantaine obligatoire à tous ses citoyens. La première réponse est accusée de propager encore plus le virus, tandis que la seconde, imposant une écrasante quarantaine est louée.

Il décrit ensuite la mise en œuvre du contrôle totalitaire :

Durant la pandémie, des dirigeants nationaux du monde entier ont usé de leur autorité pour imposer des règles et des restrictions strictes, allant du port obligatoire de masques aux contrôles de la température corporelle à l'entrée des espaces communs tels que les gares et les supermarchés.

Clairement, l’exercice du pouvoir était la réponse souhaitée. Et il y a eu pire…

Même après que la pandémie s’est amoindrie, ce contrôle et cette surveillance plus autoritaires des citoyens et de leurs activités se sont maintenus, voire intensifiés
Dans les pays développés, cette surveillance accrue a pris de nombreuses formes : identification biométrique de tous les citoyens par exemple, réglementation plus stricte des industries clefs dont la stabilité est jugée vitale pour les intérêts nationaux. 
 
 
 
 
 
 
 
 


Selon ce "Scénario pour l'avenir" rédigé en 2010, une pandémie mondiale doit déboucher sur un contrôle accru, où les gens renonceraient volontiers à leur liberté pour se sentir à nouveau en sécurité. Dix ans plus tard, c'est exactement ce qui se passe. Un virus se propage dans le monde entier, un verrouillage total est imposé et les gouvernements appliquent une tyrannie sans précédent.


Manuel de contrôle mondial


Maintenant que la pandémie annoncée est bel et bien là, la même Fondation Rockefeller a présenté la deuxième étape : un manuel sur la manière de mettre en œuvre de nouveaux systèmes de contrôle pendant cette pandémie. (55) Ce n'est que lorsque tous les réseaux de contrôle nécessaires seront en place que le monde pourra s'ouvrir à nouveau.

Si l'on combine les deux documents de la Fondation Rockefeller, on comprend le plan :

1) Premièrement, ils annoncent une pandémie mondiale due à un coronavirus et disent ce que cela devrait entraîner : un tout nouveau niveau de contrôle autoritaire. 

2) Deuxièmement, ils donnent des indications pratiques sur la manière d'appliquer ce système de contrôle.

Voici des illustrations et des citations tirées de leur guide :

« Des applications numériques et logiciels de traçage protégés devraient être largement utilisés pour permettre un suivi plus complet des contacts ».

« Afin de mettre sous contrôle pleinement l'épidémie de Covid-19, nous devons tester la majorité de la population chaque semaine. »

Selon leur "Scénario pour l’Avenir" rédigé en 2010, l'ensemble de la population mondiale devrait recevoir une carte d'identité numérique indiquant qui a reçu tous les vaccins. Sans vaccinations suffisantes, l'accès aux écoles, aux concerts, aux églises, aux transports publics, etc. sera refusé. Depuis 2020, c'est exactement ce que Bill Gates et de nombreux gouvernements appellent de leurs vœux.

 
 
 
 
 
 
 

« Même après la fin de la pandémie, ce contrôle et cette surveillance plus autoritaires des citoyens et de leurs activités se seront maintenus, voire intensifiés. »

FONDATION ROCKEFELLER

Les contacts de chacun doivent être vérifiés


Dans une vidéo gouvernementale divulguée (52C), on entend une conversation entre l'ancien président américain Bill Clinton et Andrew Cuomo, le gouverneur de l'État de New York. Ils discutent de la mise en place d'un vaste système de contrôle pour tester l'ensemble de la population et en vérifier tous ses contacts. Et de la manière de bâtir une armée pour la mise en œuvre de ce système de contrôle. 

 
 
 
 
 
 
 
 

« Des centaines et des centaines d'agents de contrôle doivent être nommés. Ils testent tout le monde et vérifient tous les contacts. Jamais auparavant cela n'a été fait à cette échelle : il s'agit d'une armée d'interrogateurs qui vérifieront les contacts de chacun. »

Andrew cuomo,
GOUVERNEUR DE NEW YORK

Mort par le vaccin...


La stratégie désormais est claire : provoquer une pandémie mondiale afin d'imposer des niveaux de contrôle autoritaire sans précédent. Cela signifie que les gens perdent leurs libertés et leurs droits les plus fondamentaux, qu’ils deviennent des esclaves aux mains sans pitié de milliardaires avides de pouvoir qui tireront les ficelles des vaccins, des cartes d'identité numériques, de la traçabilité des contacts, etc …

Le mot-clé ici est "vaccins". Ils sont la clef pour verrouiller les portes de la prison mondiale : « Tout le monde doit recevoir nos vaccins ou sera exclu de la vie normale. »

Ce que la plupart d'entre nous ignorent cependant encore, c'est l’effet dévastateur que les vaccins ont causé à des millions de personnes dans le monde. Le gouvernement américain a récemment versé plus de 4 milliards de dollars de dommages et intérêts à des personnes dont la vie a été détruite par les vaccins.

Robert F. Kennedy, Jr., est un descendant du défunt président John F. Kennedy, assassiné pour avoir dénoncé la corruption de la CIA. Robert Kennedy Jr. a manifestement hérité de la passion pour la vérité et la liberté : il a en effet mené une enquête approfondie sur les activités de Bill Gates dans le domaine des vaccins. Dans un rapport cinglant, il met en lumière de nombreux drames mondiaux causés par les vaccins de Gates. Examinons quelques faits tirés de ce rapport choquant. (37)

Tandis que la Poliomyélite était en recul dans le monde, Bill Gates a toutefois commencé à vacciner massivement des enfants en Inde.

Soudain, près d'un demi-million de cas de poliomyélite grave sont apparus ! 

Plus de 500,000 enfants sont devenus infirmes et déformés à vie ! L'Organisation mondiale de la santé a fini par admettre que le programme de vaccination de Gates était coupable. Au Congo, aux Philippines et en Afghanistan, des épidémies similaires ont été provoquées par les vaccins de Bill Gates.

En 2014, un vaccin expérimental a été testé sur 23,000 jeunes filles en Inde. Un millier d’entre elles ont subi de graves dommages, incluant des maladies auto-immunes et des problèmes d’infertilité. Sept petites filles sont mortes.

En 2010, Gates a financé un vaccin expérimental contre le paludisme en Afrique, causant la mort de 151 enfants. Sur les 5049 enfants testés, 1048 ont souffert d'effets secondaires graves tels que la paralysie, des crises d'épilepsie et des convulsions.

En Afrique du Sud, des milliers d'enfants ont été vaccinés contre leur gré. Des centaines ont été paralysés !  Les journaux sud-africains ont écrit :

'We're guinea pigs for drug manufacturers.'

En 2014, Bill Gates a prétendu avoir mis au point un vaccin sûr contre le tétanos. En réalité, il s'agissait d'un poison qui rendait les femmes stériles. Des millions de femmes ont perdu toute chance d'avoir des enfants. Des accusations similaires proviennent de Tanzanie, du Nicaragua, du Mexique et des Philippines.

Dans le documentaire "La bataille pour l'humanité" (The Battle for Humanity), on voit et on entend Bill Gates parler d'injecter des organismes génétiquement modifiés dans les bras d'enfants en bas âge et en rire !

Puis il dit : "Peut-être devrions-nous avoir un système de sûreté "... ce qui signifie qu'il n'en a pas !

Des spécialistes de l'OMS s'inquiètent des dommages causés par les vaccins


Une réunion secrète des spécialistes des vaccins de l'Organisation mondiale de la santé montre à quel point les vaccins sont dangereux. Les spécialistes se sont réunis pour exprimer leur inquiétude quant aux décès causés par les vaccins et à leurs effets nocifs à long terme. Cette information n’était pas censée être divulguée, mais une personne honnête ayant eu accès à la vidéo de cette réunion l'a rendue publique. Voici ce qu'ils disaient entre eux : (38)

 
 
 
 

« Nous ne saurions trop insister sur le fait qu’à l’heure actuelle nous ne disposons pas
de bons systèmes de surveillance de la sûreté dans de nombreux pays... nous ne sommes pas en mesure de donner des réponses claires et concises lorsque l’on est questionné sur les décès survenus à la suite d'un accident survenu à cause d'un vaccin particulier. »

Dr. Soumya Swaminathan,
SCIENTIFIQUE EN CHEF, OMS

« Les principaux problèmes de santé que nous constatons sont des accusations d'effets à long terme. »

Dr. Martin Howell Friede, COORDINATEUR,
INITIATIVE DE RECHERCHE SUR LES VACCINS, OMS

« Nos professionnels de la santé commencent à remettre en question la sécurité des vaccins. »

Professor Heidi Larson,
DIRECTEUR DU PROJET DE CONFIANCE DANS LES VACCINS

Bill Gates contrôle l'OMS


Puisque que l'Organisation mondiale de la santé n'est que trop consciente des décès et des dommages à long terme causés par ses vaccins, ne pourrait-on pas s'attendre à ce qu'elle soit très prudente en matière de vaccins ? Au contraire, l'OMS est la principale structure qui milite avec force en faveur de la vaccination obligatoire. Alors, pourquoi agit-elle de la sorte ?

La réponse, simple, est que son soutien financier principal est Bill Gates et qu’il se trouve être également le premier vendeur de vaccins au monde.

Et tout cela devient encore plus inquiétant lorsque l'on sait que cette même Organoisation Mondiale de la Santé a assassiné plus d'un millier de personnes dans le monde en leur administrant des doses mortelles d'hydroxychloroquine, juste dans le but de discréditer ce médicament pourtant sûr. Comme l'a dit plus haut le Dr Meryl Nash :

En faisant cela, ils privent des milliards de personnes d'un médicament sûr et bon marché.  
Cela peut contribuer à la prolongation de la pandémie, à des pertes économiques massives et à de nombreux autres décès. 

Les millions de vies gravement endommagées par ses vaccins, couplé au plan visant à réduire l'humanité de 15 %, ont incité un demi-million de personnes à passer à l'action.

Une pétition a été remise à la Maison Blanche avec 600 000 signatures, demandant que Bill Gates fasse l'objet d'une enquête pour "crimes contre l'humanité" (40).

Facebook censure les informations sur les vaccins


Quelle est la principale raison pour laquelle la plupart d'entre nous ne sont pas conscients de la dangerosité des vaccins ? Parce que les informations sur les dommages causés par les vaccins sont censurées par les grands médias, qui appartiennent ou sont soudoyés par les marchands de vaccins. Lors d'un interrogatoire officiel du gouvernement américain, le Directeur de Facebook, Mark Zuckerberg, a été interrogé à ce sujet.

Le député a commencé l'interrogatoire en évoquant les milliards de dollars versés pour indemniser les personnes gravement atteintes par les vaccins.

Il a ensuite demandé à Mark Zuckerberg pour quelle raison Facebook tenait les gens à l'écart des informations qui les mettent en garde contre ces dangers. Zuckerberg a répondu que c'était parce que tout le monde devrait se faire vacciner (42). Et Zuckerberg est visiblement resté insensible aux ravages considérables que les vaccinations causent à de nombreuses personnes.

 
 

« Facebook censure les informations sur les dangers des vaccins parce que nous voulons que tout le monde soit vacciné. »

MARK ZUCKERBERG,
DIRECTEUR GENERAL DE FACEBOOK

Il y a quelques années, des recherches ont été menées sur un lien possible entre les vaccins et l'autisme. Ces recherches ont été menées par le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (le CDC). Les résultats ont été étonnants : il semblait en effet y avoir un lien direct. Alors qu'ont-ils fait ? Tous les chercheurs se sont réunis et une grande poubelle a été placée au milieu de la pièce.

Dans cette poubelle ont été jetés tous les documents qui démontraient le lien entre l'autisme et les vaccinations. Les preuves ont ainsi été détruites.

Après cela, un article prétendument "scientifique" a été publié dans le magazine médical de référence « Pediatric », affirmant que les vaccinations ne causent pas l'autisme. Cependant, un des scientifiques de premier plan du CDC a dénoncé ce crime (44).

 
 
 
 
 
 

« J'ai participé à la tromperie de millions de personnes sur les éventuels effets secondaires délétères des vaccins. Nous avons menti sur les résultats scientifiques. » 

William W. Thompson, PhD.,
SCIENTIFIQUE PRINCIPAL, CDC

Dans presque tous les pays du monde, il existe des organisations qui informent le grand public sur les dangers des vaccins. De nombreux documentaires ont aussi été produits pour révéler les ravages causés par les vaccins, comme le célèbre film VAXXED. Dans ce documentaire historique, des personnes témoignent dans toute l'Amérique sur la façon dont leurs enfants souffrent gravement de dommages causés par les vaccins. 

De nombreux enfants deviennent autistes, perdent leurs capacités mentales, leur voix et même leur capacité à marcher.  

J'ai inséré sur cette page un lien vers le documentaire VAXXED, mais quelques jours plus tard, le documentaire a été retiré par YouTube. La façon dont les informations sur les dommages causés par les vaccins sont censurées est extrêmement préoccupante et devrait alarmer chaque personne dans ce monde. Elle révèle l'agressivité d’un agenda visant à vacciner l'humanité.

Pendant ce temps, des experts médicaux respectés continuent de lever leurs voix ...

 
 
 
 
 
 

« De nombreux vaccins sont infectés par des gamma-rétrovirus, car ils utilisent des virus cultivés dans des lignées cellulaires animales infectées. Cela entraîne des maladies telles que le syndrome de fatigue chronique, l'autisme, le cancer, les leucémies et les lymphomes. »

JUDY MIKOVITS, PH.D.,
BIOLOGISTE CELLULAIRE ET MOLÉCULAIRE

« Le processus de vaccination, de par sa nature même, comporte des risques importants de maladie, de blessure et de décès, qui sont constamment niés et dissimulés par les fabricants, le CDC et les médecins qui s'expriment en sa faveur. » (47)

DR. RICHARD MOSKOWITZ

L’une des raisons pour lesquelles les vaccins peuvent être mortels ou provoquer de graves handicaps est le fait qu'ils contiennent du matériel provenant de singes, de porcs et de veaux. En outre, des tissus provenant de bébés avortés sont utilisés. Lors d'un interrogatoire officiel, le parrain de la vaccination, le Dr Stanley Plotkin, a été interrogé.

Il a confirmé que du matériel provenant de singes, de porcs, de veaux et de bébés assassinés était utilisé dans les vaccins. (48)

La tragédie c'est que la plupart des dirigeants gouvernementaux ne savent rien des dommages causés par les vaccins. Une interview du Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, l'illustre très bien. Un journaliste lui a demandé ce qu'il pensait des dangers des vaccins et la réponse de ce premier ministre est choquante :  (49)

 
 
 
 
 
 
 
 
 

« Je n'en sais rien. Je n'ai jamais réfléchi aux dangers des vaccins. »

Mark Rutte,
PREMIER MINISTRE DES PAYS-BAS

Nelleke Bakker a travaillé durant 25 années au département des vaccinations du ministère de la santé néerlandais, Elle n'a cessé de découvrir l'ampleur de la supercherie. Et elle a fini par démissionner. Voici ce que Nelleke dit : (51)

 
 
 
 
 

« Le site web du RIVM est rempli d'hypothèses non fondées et de mensonges purs et simples. Et la grande majorité des employés semblent en savoir aussi peu sur les risques de la vaccination que le citoyen moyen. »

Nelleke Bakker,
A TRAVAILLÉ POUR LA RIVM PENDANT 25 ANS

« Au moins 700 000 souffriront »


Dans une interview accordée à CNBC, Bill Gates a fait des déclarations très dérangeantes concernant le vaccin contre la covid19. (36) Tout d’abord, il a déclaré que le vaccin contre la grippe ne marchait pas sur les personnes âgées. N’est-ce pas intéressant ?  La vente de vaccins antigrippe rapporte chaque année des milliards de dollars aux personnes âgées partout dans le monde, et là, on a le premier vendeur mondial de vaccins qui admet ouvertement qu’ils ne marchent pas ?! Gates a ajouté que pour cette raison, le vaccin anti-covid19 nécessitera des rappels (booster, en anglais) afin de le rendre plus puissant, dans l’espoir qu’il marche sur les personnes âgées. Mais évidemment, il ne mentionne pas le risque grave que cela implique. Tandis que les vaccins deviennent plus agressifs, les effets indésirables et destructeurs à long terme augmentent aussi considérablement. 

Et Gates de dire, littéralement, qu’au moins 700,000 (!!!) personnes souffriront de cela, et qu’en conséquence, les gouvernements devront s’engager à payer des dommages et intérêts. (36)

 
 

« Au moins 700,000 personnes auront à souffrir d’effets secondaires. C’est pourquoi, les gouvernements devront s’engager et payer des dommages et intérêts. »

Bill Gates, REVENDEUR DE VACCINS

Bill Gates a même déclaré dans une interview donnée à CBS (69): "nous ne savons pas si ces vaccins vont fonctionner, alors plusieurs doses seront nécessaires ". Juste après il a dit quelque chose qui révéla sa véritable nature et intention :

« Aucun de ces vaccins à ce jour ne semble pouvoir marcher avec une seule injection (dose). C’était l’espoir du tout début. »

C’était L’ESPOIR au tout début ? Vous plaisantez ? Laissez-vous ressentir cette affirmation...

Non seulement tous les vaccins contre la COVID-19 seront toujours dépassés (comme c'est aussi le cas des vaccins contre la grippe), mais ils se révèlent déjà très dangereux.

Lors d’un essai du vaccin covid par Moderna, la moitié des participants à l’essai ont immédiatement eu des réactions indésirables. (73)

On ne sait pas encore quels seront les dommages à long terme pour la santé de ces personnes. Mais l'expérience réelle des vaccins montre que les dommages les plus graves pour la santé surviennent toujours des mois ou des années plus tard.

Soudoyés par des milliardaires


Comme nous l'avons vu précédemment, les principales organisations de santé de nombreux pays mentent ouvertement aux personnes qu'elles sont pourtant chargées de protéger. Comment cela se fait-il ? La réponse est aussi terrible qu’elle est triviale : ils sont financés par les marchands de vaccins. Par exemple, l'Institut national néerlandais de santé publique reconnaît ouvertement que Bill Gates est son sponsor financier. (52) 

La femme politique Sara Cunial a vigoureusement soulevé cette question au sein du gouvernement italien. Cette femme courageuse a accusé les chefs de gouvernement italiens de corruption par Bill Gates. Elle a dit au président italien : (52B)

« Cher Président Conte, dites-nous comment nous pourrions vous définir : l'ami de l'avocat qui reçoit des ordres d'un criminel ? »
« La prochaine fois que vous recevrez un appel du philanthrope Bill Gates, transmettez-le directement à la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité ».

Le fait que de nombreux dirigeants de notre société soient soudoyés afin de jouer à de sales jeux a été publiquement confirmé par le célèbre homme politique britannique Nigel Farage. Dans une interview franche avec le journaliste néerlandais Robert Jensen, Farage a déclaré : 

 
 
 
 

« Pendant des années, ils ont essayé de me corrompre par le luxe et la richesse. En tant qu'homme d'affaires prospère, je vivais déjà comme cela, donc cela n'a pas marché avec moi. Les autres hommes politiques de l'UE se laissent prendre au jeu. Ils reçoivent des sommes astronomiques et ne veulent plus se priver de ce luxe. C'est pourquoi ils jouent le jeu. »

Nigel Farage,
CÉLÈBRE HOMME POLITIQUE BRITANNIQUE

La réalité de l’ampleur de la corruption a été révélée par le journaliste allemand Udo Ulfkotte, qui était rédacteur pour l'un des plus grands journaux européens, le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Il est l’auteur du livre "Journalistes achetés", dans lequel il dévoile et confesse comment lui et ses collègues ont été soudoyés des décennies durant par la CIA, des milliardaires américains, les services secrets allemands et divers gouvernements fantômes pour n'écrire que des mensonges. Dans la vidéo ci-dessous, il avoue :

« Je suis journaliste depuis 25 ans. On m'a appris à mentir, à trahir et à ne jamais dire la vérité au public ... J'ai été soudoyé par des milliardaires américains pour ne pas rapporter... exactement la vérité. » (26)

Le Journaliste Udo Ulfkotte
 
 
 
 

« Je suis journaliste depuis 25 ans. On m'a appris à mentir, à trahir et à ne jamais dire la vérité au public ... J'ai été soudoyé par des milliardaires américains pour ne pas rapporter... exactement la vérité. »

Udo Ulfkotte,Le Journaliste

La réalité est que les milliardaires, ou les super-riches, ont la capacité de contrôler le monde entier, simplement en achetant des politiciens, des médias et toutes sortes d'organisations. Si vous faites une recherche sur Internet, vous verrez d'innombrables articles faisant l'éloge de Bill Gates pour ses "dons généreux" à différentes entités. 

Il y est toujours présenté comme leur "sauveur" mais en réalité il s'achète lui-même ces groupes afin de pouvoir contrôler les contenus.

Gates travaille en étroite collaboration avec la célèbre Fondation Rockefeller, qui a acheté la majorité des industries mondiales, des médias, des établissements d’enseignement et d’éducation, de l'agriculture et de l'alimentation, etc. Sur ce sujet, Il y a beaucoup plus à révéler el lien avec notre sujet mais nous resterons ici concentrés sur la question du plan mondial de vaccination de l'humanité et de la mise en place d'un contrôle total.

Des dirigeants de l’église catholique mettent en garde contre cette menace de tyrannie mondiale


D’éminents dirigeants au sein de l’église catholique mondiale ont rédigé une lettre ouverte à destination de l’humanité entière pour la mettre en garde. Vous trouverez ci-dessous quelques extraits de cette lettre, rédigée conjointement par l'archevêque Carlo Maria Viganò, le cardinal Gerhard Müller, le cardinal Joseph Zen et le cardinal Janis Pujats. (59)

Sur la base des données officielles relatives à la propagation de l'épidémie et au nombre de décès, nous avons des raisons suffisantes de croire qu'il existe des forces intéressées à semer la panique parmi la population mondiale, dans le seul but d'imposer des restrictions permanentes et inacceptables à sa liberté de mouvement.
L'application autoritaire de ces mesures illégales est un pas inquiétant vers une gouvernance mondiale qui échapperait à tout contrôle.
Nous ne devons pas permettre que, sous le prétexte d'un virus, des siècles de civilisation chrétienne soient effacés et remplacés par une tyrannie technologique odieuse, dans laquelle des individus sans nom et sans visage peuvent décider du sort du monde en nous reléguant dans une réalité virtuelle.
 
 
 
 
 
 

« L'application autoritaire de ces mesures illégales est un pas inquiétant vers une gouvernance mondiale qui échapperait à tout contrôle » 

ARCHBISHOP Carlo Maria Viganò

Rejoignez l'armée mondiale pour la liberté !


Que pouvons-nous faire contre cela ? Beaucoup de choses ! L’histoire a montré que chaque tentative d’imposer une dictature mondiale a toujours échoué. Il n’y a pas que le mal dans ce monde. Et que vous soyez ou non une personne de Foi, nous savons tous en nous qu’il y aussi le Bien, du Bon. Et au travers de l’histoire de l’humanité, on peut voir qu’ultimement, le bien a toujours eu raison du mal. Alors il y a plein d’espoir ! 

Comment combattre le mal ?  Il nous faut d’abord comprendre qu’il fonctionne sur la base de la tromperie

Comme vous pourrez le voir dans la suite de ce documentaire approfondi, une tromperie massive est à l'œuvre dans notre monde. Les chiffres covid sont frauduleusement gonflés, des patients sont en fait assassinés dans les hôpitaux, des médecins sont contraints de signaler de faux cas de covid, de faux hôpitaux et autres faux sites de tests sont mis en place pour mentir à la population et bien d'autres tromperies encore ont cours. Mais avant de prendre connaissance de cette choquante fraude mondiale sur les chiffres de la covid, je vous encourage à prendre la décision d'agir contre ce crime.

S’il vous plait, rejoignez cette armée mondiale de guerriers pour la vérité.

Comment ? en souscrivant à notre lettre d’informations par email. Et non, il ne s’agit pas là de n’importe quelle newsletter, de celles que nous déclinons habituellement pour de bonnes raisons. Nous levons une armée de guerriers défenseurs de la Vérité, qui protégera l’humanité contre ce crime mondial qui est en train de se dérouler là juste sous nos yeux.

Vous serez informé des principales tromperies et découvrirez la vérité qui vous libère ! Vous serez aussi outillés pour vous opposer à cette invasion de corruption. Nous partagerons avec vous de nouveaux faits et informations Importants afin que vous ne restiez plus ignorant ou dans l’illusion comme le veulent les médias corrompus.

La vérité vous donnera les moyens de vous protéger, vous et vos proches, contre la mainmise sur le pouvoir de ces milliardaires.

N’hésitez pas. Personne ne souhaite recevoir un email de plus remplis de contenus inutiles ; toutefois, nous avons tous besoin de recevoir une information intègre et précise en ces temps de crise mondiale et à son sujet, afin de nous renforcer pour mieux résister à ce crime planétaire.

Inscrivez-vous maintenant et lisez la suite afin de comprendre comment ces criminels mentent au monde entier avec cette inimaginable fraude covid.

 
 
 
 

Inscrivez-vous pour connaître la vérité et combattre la corruption


COVID : RÉVÉLER LA FRAUDE 


La seconde partie de ce documentaire risque de vous choquer davantage encore car il expose un niveau de corruption et de fraude à grande échelle qui défie l’imagination. Et pourtant cette noirceur de la réalité de notre monde doit être révélée au grand jour si nous voulons pouvoir y faire face. 

Je vous encourage à ouvrir vos yeux, à être courageux en affrontant sans déni des réalités évidentes.

Si nous nous unissons en tant qu'humanité, nous pouvons faire tomber ce fléau. Mais nous devons être prêts à regarder la vérité dans les yeux, à abandonner tout déni irrationnel parce que nous avons peur, et à nous lever en tant que courageux guerriers de la vérité.

TOUT ce que vous verrez ici peut être vérifié dans les dizaines de sources mentionnées en bas de la page. Nous ne vous demandons pas de tout croire aveuglément, comme nombreux d’entre nous le font pourtant avec les médias corrompus (!), et je vous encourage à faire vos propres recherches, à vérifier les sources, à en tirer vos propres conclusions. 

Il est temps de libérer l'humanité de la plus grande escroquerie que le monde n’ait jamais connue. D’où qu’il vienne, le virus est réel et des gens en meurent mais il se passe quelque chose qui va bien au-delà ...

Voyez-le de vos propres yeux.

Meurtre à New York 


New York était l’épicentre de la pandémie du covid-19. Au cœur de New York se trouve le célèbre hôpital Elmhurst où soi-disant plus de personnes que partout ailleurs dans le monde mourraient de ce virus.

C'était littéralement l'épicentre de la pandémie.

C’est pour cette raison qu’une infirmière expérimentée de Floride, Erin Olszewski, a décidé de s’y rendre pour aider à résoudre cette crise. Ce qu'elle a vu dans cet hôpital de renommée internationale l'a tellement horrifiée qu'elle a décidé d'emporter une caméra cachée pour filmer ce qui se passait.

 
 
 
 
 
 
 


Les patients qui étaient testé négatif à la covid-19 de façon répétée étaient tout de même enregistrés comme cas covid et traités pour cela. On les a placés sous respirateur artificiel (donc dans le coma) dans une sorte de Service Covid... ce qui a entraîné leur mort.

Dans un documentaire révélateur de Journeyman Pictures, cette infirmière parle des crimes qu’elle a observés constamment à Elmhurst. Elle montre sur son smartphone comment un patient effectivement testé negatif à la covid-19 deux fois...  a pourtant été enregistré comme « cas covid » confirmé.(8) 

Elle explique que cela se produisait constamment à Elmhurst : tromperie et meurtre entraînant des taux élevés de mortalité due au covid-19 qui étaient annoncés à grand renfort de publicité.